EL_2017-1

L’ info Ops Gp participe à EAGER LION en Jordanie

La Jordanie |

EL_2017-1

Après l’installation et une acclimatation nécessaire, tout est vite allé vers ce qu’on appelle « in theatre training ». Après les briefings, cela consiste à des entrainements de tir et à l’apprentissage des procédures médicales et tactiques spécifiques. Tout ça dans un défi pas dans un environnement non quotidien quant au climat, au relief et à la culture. Après une préparation approfondie, les teams ont pu être impliqués dans les différents scénarios.

Le commandant du détachement a mis l’accent sur la motivation et l’enthousiasme des teams Info Ops Gp. « Les différents teams ont été amenés à se configurer dans un nouveau setting en un temps très court, mais grâce à leur persévérance, ils ont pu s’intégrer entièrement dans l’exercice ».

Pendant 10 jours, le paysage jordanien était le théâtre pour un conflit crescendo dans lequel les troupes alliées étaient confrontées à un nombre croissant de réfugiés et de migrants. Le détachement CIMIC agissait pour une collaboration et une coordination entre d’une part les militaires et d’autre part, les organisations civiles et le gouvernement. Cette étroite collaboration semble nécessaire pour trouver des chaines d’approvisionnement alternatives et pour organiser le déploiement de l’aide humanitaire dans la zone d’implication. La lieutenant, responsable du planning des « civils affairs » : «  vu la proximité de la frontière syrienne et l’aide effective qu’offre la Jordanie, analysait chaque demande d’aide humanitaire réaliste et nous la traitions avec la plus haute priorité. Ainsi, le gouvernement, les organisations non-gouvernementales et les militaires pouvaient collaborer ».

Les opérateurs PsyOps belges étaient impliqués avec leurs collègues américains, italiens et français dans la diffusion des messages via haut-parleurs pour informer une partie de la population. Il pouvait s’agir d’un avertissement d’une attaque imminente, ou alors, la localisation d’un camp de réfugiés ou d’un poste de secours. Grace à des scénarios bien élaborés, le détachement PsyOps belge a été impliqué de manière très efficiente. Incursion via fast roping par hélicoptère, prise d’otages sur l’aéroport d’Amman, analyse de propagande, … Le caporal témoigne : « pouvoir exécuter sa fonction dans une zone de conflit si réaliste est une grande plus-value pour de futures exercices et opérations ».

EAGER LION reste une chance unique pour entrainer les capacités spécifiques de l’info Ops Gp dans un environnement multinationale et réaliste. Grace à nos connaissances linguistiques, notre professionnalisme et notre flexibilité, la contribution internationale belge a été bien appréciée. On peut parler alors d’une situation win-win.

L’Info Ops Gp envisage déjà de faire à nouveau ses preuves en Jordanie.